A la recherche du ePatient, l’intégrale

L’intégrale de l’étude « A la recherche du ePatient » est en ligne!

Le 9 avril dernier, Lauma communication et Patients & Web ont eu le plaisir de dévoiler les résultats de l’étude « A la recherche du ePatient », issue de deux sondages autour des usages et des attentes des Français et des patients connectés:

  • Les Français et l’internet santé
    (Etude TNS Sofres pour LauMa communication et Patients & Web, réalisée par téléphone entre le 4 et le 6 février 2013 : échantillon de 1 002 individus de 18 ans et plus, représentatif de la population nationale)
  • Maladie chronique et numérique attitude
    (Etude Doctissimo pour LauMa communication et Patients & Web, réalisée par internet entre le 4 et le 21 mars 2013, 691 répondants dont 436 personnes touchées par une maladie chronique, dont 278 en ALD – Affection de Longue Durée avec une prise en charge à 100%).

Nous sommes ravis de vous proposer le Rapport intégrale de A-la-recherche-du-ePatient – externe

Internet demain, de l’éducation à la santé à la démocratie sanitaire

Les sondages TNS Sofres et Doctissimo montrent des pratiques en évolution profonde : 1 Français sur 2 intègre désormais l’accès à internet comme outil de recherche et de gestion de son état de santé.

Les réserves traditionnellement soulevées sur le potentiel anxiogène de la Toile sont dépassées par le lien réaffirmé avec les professionnels de santé et leur capacité d’orienter et d’accompagner le patient. Loin de représenter un concurrent, le web est vécu comme un dispositif facilitateur de la consultation médicale. Par ailleurs, l’intérêt pour les services en ligne et les applications mobiles révèle une population prête à adopter des nouveaux usages, à condition qu’ils répondent à des besoins évidents.

Les habitudes des patients chroniques apparaissent différentes, bien plus enclins à des démarches d’empowerment (autonomisation). Ces derniers vivent internet comme un lieu d’éducation, de formation et d’échange. Le patient, voyageur dans l’univers initialement inconnu de la maladie, se dote des cartes et des boussoles qui lui permettent de choisir et d’assurer l’itinéraire. Le voyage devient un parcours partagé avec les pairs et les membres de la communauté. Au final, les internautes santé sont une population en mouvement qui met en place de nouvelles pratiques.

Parmi les nombreuses questions soulevées par ces études figurent celle, centrale et clairement posée, de l’accessibilité du web santé au plus grand nombre afin que la fracture numérique ne provoque pas d’inégalité d’accès aux soins et à la santé. Une autre question, sous-jacente cette fois-ci, est celle de la démocratie sanitaire et de l’éducation à la santé.

Ces deux points ne peuvent se concevoir séparément. De fait, permettre à chacun de mieux se former à sa maladie, c’est non seulement lui permettre une meilleure prise en charge en qualité d’acteur de santé mais aussi lui donner les outils pour acquérir un rôle plein et entier d’acteur du système de santé. Parallèlement au travail de représentation du monde associatif, le ePatient, citoyen averti du monde de la santé, exprime ses orientations sur les enjeux sensibles qui touchent les patients d’aujourd’hui et ceux de demain.

Les “nouveaux patients”, les ePatients sont donc non seulement porteurs d’une évolution dans la relation médecin-malade mais également expression d’une nouvelle relation usager-système de santé. Seront-ils reconnus, écoutés et entendus en tant que tels par l’ensemble des parties-

prenantes, non seulement en tant que contributeurs mais également en tant que co-constructeurs du système de santé ? Tel est l’un des principaux enjeux de la démocratie sanitaire de demain.

En définitive, l’ère du ePatient, de la santé 2.0 et de la médecine 2.0 ne vient que de débuter et son histoire reste encore à bâtir avant d’être contée. Rendez-vous en 2014 pour, nous l’espérons, la deuxième édition de ces études et des éléments de réponses aux questions posées.

Catherine Cerisey

Giovanna Marsico

Emmanuelle Klein

Laurent Mignon

Ce contenu a été publié dans Cancer, E-Patients, E-Santé, Maladies chroniques, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à A la recherche du ePatient, l’intégrale

  1. Soros Françoise dit :

    Merci pour cette excellente étude..

  2. Etude très intéressante.
    Pour ce qui concerne la prise des rendez-vous, avec 63% de Français voulant pouvoir prendre rendez-vous avec leur médecin sur internet, elle confirme la tendance des études Ipsos de 2010 et 2007 que j’avais utilisé au Medec en 2008 lors du lancement de Rendezvousfacile.com. Une belle progression des patients en 6 ans !

  3. Ping : Le meilleur du digital santé – Avril 2013 | Buzz e-sante, un autre regard sur le web santé

  4. Ping : e-réputation et médecins

  5. RAHMANI ABDELGHANI dit :

    ETUDE INTERESSANTE A PLUS D UN TITRE DANS LA MESURE OU LE ePATIENT TIENT UN ROLE PREPONDERANT DANS LA PRISE EN CHARGE EFFICIENTE ET EFFICACE DE SA PATHOLOGIE – DE MEILLEURS PROGRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>